MON METIER

3 années d’études: infirmière un métier passion

super-infirmiere

Vous avez été nombreuses à souvent me poser des questions par mail ou sur instagram à propos de mes études d’infirmière, du concours, des stages et de mon vécu. J’ai donc décidé de consacrer un article rien qu’à ça en vous expliquant un peu le parcours ainsi que mon vécu en espérant que je puisse vous éclaircir un peu plus et en étant la plus franche possible. Je vais donc répertorier cette article en 2 parties, la première étant : le concours et la seconde: les études.

Concernant le concours
Pour ma part j’ai fait une préparation d’un an dans une prépa privée (les 3/4 sont privées d’ailleurs) qui m’a quand même pas mal préparé notamment pour l’oral.
Comment bien choisir sa prépa ? Je vous conseille d’aller sur différent sites/ forums qui pourront parfois vous faire part de la qualité de l’établissement.
Le concours se divise en deux parties une partie écrite puis une partie orale (si vous avez validé l’écrit).
En ce qui concerne l’écrit, il y a une partie « analyse de texte » (3 questions en général) portant souvent sur l’actualité sanitaire et sociale puis une partie test avec des tests psychotechniques/ d’aptitudes.
Suivre l’actualité sanitaire et sociale est primordial cette année-ci, que ce soit aux infos ou dans les magazines.
Pour les tests psychotechniques une multitude de livres existent pour vous entraîner (à la fnac ou autre).
En ce qui concerne la partie orale, elle se divise aussi en deux parties : dans la première vous traiterez un sujet qui vous sera donné (environ 15 min) et dans la deuxième vous parlerez de vos motivations (qui est à mon avis la plus importante).
Pour cela préparez vos motivations pour le métier à l’avance (pourquoi avoir choisi ce métier, qu’est-ce qui vous a attiré ? quel a été le déclic? que représente le métier d’infirmière pour vous ? Quels sont les points positifs et négatifs de la profession?) ainsi qu’une partie personnelle (quels sont vos qualités et défauts ? avez-vous le permis ? (=> très important pour les stages notamment si vous êtes dans une petite ville), avez-vous des personnes de votre famille dans le milieu médical? Avez-vous déjà eu une expérience dans le milieu ? etc… )
(Pas d’inquiétude, si vous n’avez pas eu d’expérience avant dans le milieu cela ne vous mettra pas en échec). Prouvez-leur que c’est vraiment ce métier que vous avez envie de faire et donnez-leur vraiment toutes vos motivations. Enfin, renseignez-vous sur les modalités des 3 années d’études.

Pour les résultats : il y a une partie « liste principale » et une partie « liste complémentaire » sachez que si vous êtes en début de liste complémentaire vous avez de grandes chances d’être pris car beaucoup de personnes passent les concours dans différentes villes.

Mon conseil est de passer 3 à 5 concours (voir plus) selon vos moyens car il faut compter en moyenne 100€ pour chaque concours. De plus, n’ayez pas peur de partir. Passez les concours dans les grandes ET petites villes pour multiplier vos chances.

Pour ma part j’avais passé les 2 concours de Toulouse, Carcassonne, Montauban et Agen. J’ai obtenu Montauban et Agen (mon choix s’est finalement tourné sur Montauban).

Concernant les études
Les études sont réparties sur 3 années. La première année comprend 75% de cours (théorie)/ 25% de stage (pratique), la seconde année 50/50 et la troisième 25% de théorie/75% de stage (pratique) (je ne détaillerai pas la durée des stages car cela est différent entre chaque écoles). Depuis la réforme de 2009, le programme est passé en format universitaire. Nous avons sur les 3 ans 36 matières de formation réparties dans 59 unités d’enseignement donnant en tout 180 ECTS (crédit européen à obtenir sur les 3 ans, 60 sur chaque année).

Concernant les stages (dans mon école): nous ne choisissons pas nos stages et nous pouvons les avoir dans tout le département du Tarn et Garonne. Nous choisissons juste le stage pré-pro (le dernier), où nous devons faire les démarches. C’est alors le moment de choisir la ville qu’on veut ou encore de partir en Erasmus.

=> Mon parcours et vécu de 1ere année:
La première année (notamment le premier semestre) a été très compliqué pour moi autant sur le plan personnel que professionnel. J’ai trouvé le premier semestre très difficile avec beaucoup d’informations et de « par cœur » à intégrer. De plus je n’avais jamais passé de partiel et ne savais pas du tout à quoi m’attendre. J’ai eu énormément peur de l’échec (car OUI je suis une grande stressée pour les études!) et j’ai aussi eu une grosse remise en question sur mon choix professionnel. Heureusement, mes proches m’ont reboosté et poussé à continuer. J’ai finalement validé tous mes partiels sauf la psycho que j’ai eue au rattrapage. Pendant ce premier semestre, j’ai fait mon premier stage de 5 semaines dans un EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Pendant ce stage, j’ai seulement suivi des aides-soignantes afin de bien apprendre mon rôle propre (sur la technique des toilettes etc …). J’ai trouvé cela au début un peu barban puis je me suis quand même rendue compte que celui-ci m’avait appris à bien m’organiser pour les soins. Les aides-soignantes ont été adorables avec moi et m’ont beaucoup appris quant aux infirmiers (…) BREF.
En ce qui concerne le deuxième semestre, il était aussi charnier. J’ai cette fois ci TOUT validé, tous mes partiels. Mon deuxième stage de première année, était aussi dans un EHPAD. Cette fois j’ai un peu tourné avec les AS puis très vite avec les infirmières. C’était la première fois pour moi que je travaillais en 10h , ce que j’ai d’ailleurs trouvé très confortable pour une meilleure prise en charge des patients. Je suis tombée sur une équipe vraiment formidable, les infirmières ont été adorables avec moi et bienveillantes (Christelle si tu passes par là!). Elles m’ont beaucoup appris et fait confiance. Dans ce stage j’ai commencé à apprendre les soins infirmiers: les prises de sang, piqûres (sous cutané et intra-musculaire), pansement simple, pose de cathéter en sous cutané, préparation de perfusion et distribution des médicaments. J’ai beaucoup aimé ce lieu de soins et la relation que nous pouvons avoir avec les résidents. Les personnes âgées sont une population que j’aime beaucoup.

=>Mon parcours et vécu de 2ème année:
Cette deuxième année s’est beaucoup mieux passée (moralement parlant) j’ai trouvé que la pression était bien redescendue, la charge de travail était aussi présente mais un peu moins intense qu’en première année. J’ai validé mes partiels des deux semestres me permettant de commencer ma 3ème année l’esprit tranquille. En ce qui concerne les stages, j’ai fait deux stages de 10 semaines. Le premier a eu lieu en pédopsychiatrie en hôpital de jour. Un établissement accueillant des enfants de 3 à 15 ans la journée. Pour ma part j’étais dans le secteur des petits (3/8 ans). Il y avait diverses pathologies, en plus grande partie: l’autisme et les TED (trouble envahissent du développement). Dans cet établissement, l’approche des soins était totalement différente par rapport à ce que j’avais vécu précédemment. C’est un secteur de soins où le relationnel prime. Le personnel soignant se partage entre les infirmiers, les éducateurs spécialisés, les psychologues, psychomotriciens, les psychiatres etc … En ce qui concerne la « petite équipe » (infirmier et éduc spé) je suis une fois de plus très bien tombée, ils ont été adorables. Les journées sont comblées par des activités thérapeutiques: équithérapie, artthérapie, musicothérapie etc … Chaque activité ayant pour but de « soigner » « faire exprimer » les enfants et analyser. J’ai trouvé ce stage très intéressant il m’a beaucoup apporté sur des choses totalement inconnues pour moi. Je l’ai aussi trouvé très fatigant moralement et particulier. Les psychopathologies sont pour moi les maladies les plus complexes. Ce stage m’a aussi permis de me poser les bonnes questions et en conclure que ce genre de service n’était pas fait pour moi.
Pour mon deuxième stage de seconde année, je suis allée en service de médecine/ chirurgie cardio, vasculaire et endocrino. Une équipe de jeunes juste topissime, qui m’ont très bien encadré et qui ont aussi su me faire confiance (Estelle, Aud et Marion si vous passez par là!). Les chirurgiens et médecins étaient en général aussi très sympas avec les étudiants. Je me suis vraiment éclatée dans ce stage, j’ai une fois de plus BEAUCOUP appris autant sur la plan théorique que technique (pose de cath en IV, pansement complexe, VAC, ablation d’agrafes etc…). C’est le premier stage où j’ai commencé à prendre en charge des patients. J’ai aussi pu aller au bloc opératoire assister à quelques interventions.  Dans ce stage, les journées étaient en 12h, serte très fatigantes mais je crois que je préfère tout de même bosser en 10/12h qu’en 7h.

=>Mon parcours et vécu de 3ème année:
Ahhh la 3ème année la der des der …
Nous avons entamé cette année directement avec un stage. J’ai eu la chance d’aller en service de chirurgie générale (service que j’avais mis en souhait). Encore un stage super pour moi. Il y avait de tout dans ce service autant de la chir otho, ORL, vascu … J’ai pu découvrir pleins de chose et encore beaucoup apprendre. Etant donné que je suis restée 10 semaine j’ai pu aussi passer 1 semaine en ambulatoire, 1 semaine au bloc opératoire et 1 semaine aux consultations externes. Je vous conseille d’ailleurs fortement de tourner dans les services quand vous faites de longs stages comme ça. Ce stage m’a conforté dans mon choix professionnel futur où je souhaiterais travailler en chirurgie. C’est bien sûr le service de pré et post opératoire, on y effectue beaucoup de surveillances mais aussi beaucoup de soins techniques notamment des pansements (J’ADOOORE!). Pour finir je remercie encore cette équipe pour leur encadrement même si au début j’ai eu un peu de pression (car quand on est en 3ème année: « on va attendre beaucoup de toi! »). Il s’est finalement très bien passé et très bien fini.
Après ce stage arrivent bien évidemment les partiels … Autant vous dire que celles-ci mettent encore plus la pression, car si on valide tout bien comme il faut, on peut se dire qu’au moins la moitié de l’année est acquise et que la dernière ligne droite est le mémoire !! Evidemment, il a fallu que pour cette dernière année, je me mette un petit stress de plus étant donné que j’ai eu un rattrapage, ouf je l’ai finalement validé.
Entre temps, j’ai fait mon second stage de troisième année aux soins intensifs cardio/ neuro. Un stage hyper enrichissant niveau connaissances. Cependant je n’ai vraiment pas aimé, pas assez de soin pour moi (quasiment que des perfs), et beaucoup beaucoup de surveillances avec des scopes qui sonnent tout le temps et cette boule au ventre qui te dit qu’à chaque instant il peut se passer quelque chose de très grave. Même si j’avoue mettre rendu à ce stage à reculon quasiment tous les jours, je l’ai validé et j’ai eu une équipe exigeante mais top.
Arrive le mois d’avril où là tu te dis que tu as plutôt intérêt à bientôt finir ton mémoire (et BIM un stress de plus, autant vous dire que mon eczéma n’est jamais autant ressorti cette année ci).
On enchaîne, c’est le début du troisième stage. Yes, happy, je rentre enfin à Toulouse officiellement. J’effectue donc mon stage dans une clinique de Toulouse dans un service ambulatoire de chirurgie générale et esthétique. Ici ça dépote, plus de 30 patients par jour à accueillir en une matinée. Une nouvelle organisation à assimiler et le dernier stage pour prouver à ma tutrice que je suis apte à devenir une infirmière. Vous vous doutez bien, c’est la pression, l’envie d’être irréprochable, de ne plus faire des erreurs de « débutante », pourtant on est quand même encore là pour apprendre. Même si j’ai un peu pataugé les deux premières semaines, je me suis finalement faite et ça a été une fois de plus un merveilleux stage où j’ai encore beaucoup appris (je crois finalement que de toute façon on apprend partout, dans n’importe quel service). J’ai eu une équipe dingue (Stephanie, Margaux, Magalie si vous passez par là ♡ ), une équipe qu’on ne souhaite plus quitter, vraiment ! Je ne pouvais pas finir mieux.

Ces trois années d’études m’ont conforté dans ce choix d’exercer ce si beau métier. Elle m’ont aussi beaucoup fait grandir, gagner en maturité, évoluer. Pour rien au monde je ne regretterai d’avoir fait ces 3 merveilleuses années (bien qu’elles aient été très stressantes – oui bon on a compris !). J’ai aussi adoré être dans un IFSI où nous étions une petite promo qui a aussi était juste top avec tous les âges mélangés. Le fait que ce soit un petit établissement m’a permis je pense d’être plus proche entre nous et nos formateurs.

Bien que l’article soit très long, j’espère sincèrement qu’il vous a plu étant donné que ça fait maintenant 3 ans que je travaille dessus.

Me voila enfin diplômée, prête à commencer un nouvelle vie, pleines de surprises, de rencontres, de bienveillance et d’amour pour ce métier.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire !

A très vite pour un prochain article.
Bye bye !

Pour ceux qui le souhaitent vous pouvez me suivre sur mes differents reseaux sociaux : Facebook (ici) et Instagram (ici)

 

You Might Also Like

22 Commentaires

  • Alligier
    27 mars 2017 at 5:41

    Bonjour Anaïs,
    Bel article, plein de réalisme. C’est ton vecu, tes impressions et tu le dis très bien. Chacun vit les études comme il le veut bien. Mais un élément commun à tous c’est l’envie et je dirai l’envie de faire un métier qui plaît.
    Je me permet de porter un regard bienveillant sur tes propos car je sais la belle personne que tu ais et ce n’est pas l’ifsi qui t’a transformé. Tu étais cette belle personne avant de rentrer dans tes études. L’humanité ne s’enseigne pas mais grandit si l’on sait la reconnaître et lui donner ce qu’il faut pour quelle s’épanouisse. Je te souhaite bon vent sur les océans du soins. Une formatrice qui t’embrasse chaleureusement. Isabelle

    • Anaïs
      29 mars 2017 at 10:32

      Bonjour Isabelle, quel message touchant !!
      De quoi me rebouster encore.
      Mille merci encore à vous pour la super formatrice que vous avez été, très humaine, pédagogue et pleins de bons conseils !
      En espérant vous recroiser un jour.
      Je vous embrasse !! Anaïs

  • Lili
    9 novembre 2016 at 8:12

    Merci pour ce super article! JE suis une future esi, j’ai fait un report pour la rentrée de septembre 2017. En attendant je m’occupe de mon loulou jusqu’à ses 3 ans et sa rentrée aussi à l’école ?. Lire ton article me conforte dans mon choix, je suis aide soignante depuis 2011 et j’avais envie d’évoluer. D’ailleurs y avait il des mamans dans ta promo? s’en sont elles bien sortie? Tu sors de quel bac stp? Merci pour ta réponse et bonne continuation ?

    • Anaïs
      12 novembre 2016 at 2:53

      Oui il y avait beaucoup de mamans dans ma promo ! Ce n’était pas simple tous les jours pour rien te cacher mais elle s’en sont sorti ! La chose la plus importante à faire attention est de ne pas délaisser ton couple car il y eu beaucoup de séparation chez les mamans …
      J’ai fais un bac St2s 🙂

  • Alexandra
    7 septembre 2016 at 12:25

    Coucou Anaïs,
    Félicitation pour l’obtention de ton diplôme 🙂 Ça doit être que du bonheur. Êt Merci pour cet article, qui est très complet.
    Je suis aide soignante depuis 1 an mais je me suis décidée à faire une prépa qui commence en octobre. Je les aies déjà tenté deux fois mais en vain donc avec une prépa j’espère que cette fois sa sera la bonne!!
    En tous cas, bonne chance pour le début de ta carrière, j’espère que tu t’epanouisera dans ce métier (même si les conditions sont de plus en plus dur) qui est à mes yeux le plus beau.
    Des bisous 🙂

    • Anaïs
      8 septembre 2016 at 3:14

      Contente que l’article t’ai plu. J’espere aussi de tout coeur que ça marchera pour toi. Accroche toi et ça devrait le faire.
      En effet les conditions de travail son pas simple mais c’est comme ça …
      Merci pour ton commentaire.
      Des bisous

  • Romane
    18 août 2016 at 12:08

    Coucou ! J’ai lus avec beaucoup de plaisir ton article 🙂 j’entame ma 3eme année mais à Bruxelles (j’ai passée mes concours en France mais j’étais tjs sur la liste d’attente je suis donc partis à Bruxelles) , et je vois qu’il y’a pas trop de différences surtout avec les ressentis qu’on peux avoir durant ces 3 ans 🙂 !
    Bonne continuation à toi

    • Anaïs
      18 août 2016 at 4:44

      Contente que tu ai pris de plaisir à le lire ! 🙂
      Merci beaucoup et bon courage à toi pour la derniere ligne droite !!

      • Laetitia
        23 août 2017 at 6:10

        bjr anaïs ! tu n’a pas eu peur pour ta première fois de soigner ? la prise se sang, l’injection sous cutané, intramusculaire etc … ??? tu as fais combien de temps pour injecter les malades ? est-ce que les infirmières étaient là pour t’apprendre ? ils criaient sur toi? SVP répondez moi, ça va beaucoup m’aider … Laetitia ‘

        • Anaïs
          30 août 2017 at 8:45

          Bonjour, pour ma part je n’ai jamais eu réellement peur de faire des injections. Les infirmières ont toujours été là pour m’accompagner durant mes stages sans me crier dessus (et heureusement !!).

  • Maska
    17 août 2016 at 1:05

    Félicitations anais pour ton diplôme . J’ai passé le concours cette année et je n’ai pas eu l’oral . Je fais une prepa en septembre et donc concours pour 2017 . C’est très intéressant d’avoir ton ressenti pendant ces 3 ans . Bon courage pour ton remplacement .

  • Alice
    28 juillet 2016 at 8:32

    Coucou Anais! 🙂
    Félicitation pour ton diplôme, tu dois vraiment être ravie !

    Ton article est vraiment super! J’ai moi même passé 1 concours l’année dernière (j’étais en liste d’attente), et cette année j’en ai passé 3 et malheureusement je n’ai pas obtenu mes écrits. J’hésite vraiment à les repasser l’année prochaine, puisque actuellement je travail tout l’été en EHPAD (j’adore!!) et j’ai pu discuter avec des étudiants infirmiers qui m’ont dit que certains de leurs stages se sont mal voir très mal passés, et qu’ils ont voulu arrêter leur formation etc… C’est pour cela que j’hésite vraiment à les repasser malgré que je sois réellement motivée. J’ai effectué 3 stages différents, une prépa (pour le coup je ne sais pas trop à quoi elle m’a servie ^^) et j’aimerai vraiment devenir infirmière pour travailler auprès des enfants par la suite (si possible). Donc voilà on verra bien 🙂

    Encore félicitation pour ton diplôme, et ton blog ainsi que ton insta sont vraiment top!
    Bonne journée 🙂

    • Anaïs
      1 août 2016 at 10:46

      Merci beaucoup !!
      Si c’est vraiment ce que tu as envie de faire, repasse les ;).
      En effet, pour certains étudiants, il y a des stages qui se passent affreusement mal … Pour ma part je suis toujours très bien tombé, j’ai vraiment eu de la chance. Apres certaine personne dise que ca s’est mal passé, mais certain ne reste pas à leur position de stagiaire … Enfin ca s’est une autre histoire.
      Ne lache rien, comme on dit « jamais deux sans trois » la troisième sera la bonne !! Bosse bien durant cette année et ca devrait le faire

  • Mélanie
    25 juillet 2016 at 6:14

    Bonjour Anais!
    Merci pour cet article il est très interressant! Surtout pour moi car j’ai obtenue mon concours infirmier et je rentre à l’école de montauban au mois de septembre!!!
    Je voudrai savoir si c’est une bonne école parce que comme toi je suis aussi une grande stressée;)
    Merci beaucoup de ta réponse!
    Mélanie

    • Anaïs
      25 juillet 2016 at 7:13

      Hello Mélanie, tout d’abord merci pour ton commentaire.
      Honnêtement je pense que toutes les écoles se valent, j’ai bien aimé celle de Montauban. Les formateurs sont super sympa et à l’écoute quand tu as besoin d’eux.
      Bon courage pour cette nouvelle aventure qui t’attends.

  • alissia
    25 juillet 2016 at 6:11

    Et finalement as tu trouvé un post???
    Merci pour ton article <3

    • Anaïs
      25 juillet 2016 at 7:14

      Bonjour Alissa,
      Pour le moment j’ai trouvé un remplacement pour fin août. Je viens tout juste de déposer mes CV et lettre de motivation.

  • Anaïs (mamzelle.ana)
    25 juillet 2016 at 3:08

    Coucou Anaïs ! 🙂
    Tout d’abord je tiens à te féliciter pour ton diplôme d’état ! Je suis vraiment très contente pour toi !
    Après je te remercie pour ton article qui tombe très bien puisque je vais intégrer l’IFSI de Carcassonne en septembre. Et déjà qu’il me tarde la rentrée, lire ton article me rend encore plus impatiente mais je t’avoue que je stresse aussi. (moi aussi je suis une grande stressée des études) Mais en même temps c’est bien d’avoir le témoignage d’une infirmière « fraîchement diplômée ». 😀 On en avait déjà parlé au sujet de la première année donc je pense savoir à quoi m’attendre concernant la charge de travail demandée. J’espère être à la hauteur.

    J’ai aussi d’autres questions, tu savais dans quel service tu voulais aller avant de commencer tes études ? Car honnêtement je ne sais pas encore ce qui m’attire le plus, j’ai déjà effectuer deux stages d’observation. Les deux m’ont énormément plus, l’un était en médecine polyvalente et l’autre en libéral. Seulement je ne suis pas sûre de vouloir travailler dans ce service ou faire du libéral plus tard… Comment ça s’est passé pour toi ? Tu as eu le déclic en disant c’est là que je veux aller, c’est dans un service comme ça que je veux travailler ? Et est-ce que tu avais des craintes de certains services/secteurs/âge des patients/… ? Car je t’avoue que travailler avec les enfants me fait un peu peur. J’aime les enfants mais je ne sais pas si je saurais trouver les mots pour leur parler. C’est plus « facile » de s’adresser à un adulte. Comment ça s’est passé pour toi en pédopsychiatrie ? Comme toi, j’aime énormément les personnes âgées. Je ne sais pas pourquoi mais avec elles ça vient naturellement… Mais les enfants moins… Après si je tombe sur un stage avec des enfants tamieu car je sais que c’est la seule façon de se fixer pour plus tard et j’ai la curiosité d’apprendre. Mais est-ce qu’avec les enfants le contact c’est fait aussi naturellement qu’avec les adultes pour toi ?

    J’espère ne pas t’embêter avec toutes ces questions. Je te remercie encore pour cet article, je l’attendais et je n’en suis pas déçue ! Je te souhaite bon courage pour la suite et encore BRAVO pour ton diplôme bien mérité !!!

    A très bientôt,
    Anaïs (mamzelle.ana).

    • Anaïs
      25 juillet 2016 at 7:22

      Hello ma belle !! Contente de voir un commentaire de toi par ici et quel commentaire dis donc 😀
      Alors tout d’abord merci et félicitation à toi pour l’obtention de ton concours (j’ai une copine qui a fait son école à carca !).
      Pour répondre à tes questions : Alors au tout début je n’avais pas dutout d’idée concernant le service où je souhaitais travailler. Tu verras, ça va se faire petit à petit en fonction des stages que tu feras. Pour ma part, j’ai eu un gros coup de cœur pour les services de chirurgies, j’aimerais beaucoup travailler là bas.
      En ce qui concerne mes inquiétudes, je n’ai jamais été attiré par les services tel que les urgences, la réa, les soins intensifs et pourtant j’ai quand même voulu y aller en 3ème année pour voir comment ça se passe.
      Pour les enfants j’ai aussi beaucoup de mal, le service de pédopsychiatrie a été très formateur pour moi vis à vis de cette population. Je pense que c’est quand même bien de passer un peu partout car tu peux aussi avoir des révélations.
      Pour l’approche avec les enfants, c’est vraiment venu naturellement.
      Voila voila, j’espère avoir répondu à tes questions, si tu en as d’autres n’hésite pas !

      • Anaïs (mamzelle.ana)
        27 juillet 2016 at 2:24

        Coucou Anaïs ! 😀
        Je te remercie de ta réponse. 🙂
        Cela me rassure un peu qu’au début tu n’avais aucune idée du service dans lequel tu voulais travailler. J’ai pas mal d’amies qui savent ou elles veulent aller, moi je n’en sais rien encore. Je te fais confiance si tu dis que ça viendra naturellement. J’espère avoir ce coup de coeur comme toi tu l’as eu ! 😉
        Je te tiendrais au courant de comment se passe mes études et mes stages. Je te remercie de tes conseils. Ton article m’a beaucoup aidé (sauf pour faire passer le temps plus vite car il me tarde encore plus maintenant). Si j’ai d’autres questions je n’hésiterais pas merci beaucoup.

        J’espère que tu vas vite trouver un poste, je compte sur toi pour nous tenir au courant de où tu iras et de ton ressenti en tant que jeune diplômée.
        A bientôt,
        Anaïs (mamzelle.ana) 😀

        • Anaïs
          1 août 2016 at 10:42

          Je suis sûr que tu l’auras le coup de cœur ! 🙂 N’hésite surtout pas si tu as besoin ! Promis je vous tiens au courant, des bisous. A bientôt

    Laisser un petit mot