MON METIER

Bilan après quelques mois de travail

fullsizerender-16

Après mes deux articles sur mon métier, j’entame le troisième en vous faisant mon bilan après quelques mois de travail. Vous vous doutez bien, le jour de publication n’a pas été choisi au hasard. Je n’ai pas manifesté aujourd’hui mais je suis de tout cœur avec mes collègues pour cette grève nationale !
Parallèlement à ce que je vous disais dans mon article précédent, j’ai à présent bien réalisé maintenant que je ne suis plus stagiaire mais bel et bien infirmière.

Je suis toujours dans le même service (ambulatoire). Avec l’équipe ça se passe toujours aussi bien, les filles sont adorables et c’est un réel plaisir de les retrouver chaque jour. Je commence petit à petit à me faire connaitre aussi des autres professionnels de la clinique avec qui ça se passe aussi bien.

Le service est enrichissant pour moi, j’en apprends encore tous les jours et je m’éclate vraiment.

Malgré tout, je réalise petit à petit que l’image que l’on se fait en tant que stagiaire et professionnel n’est vraiment pas la même.
La pression, les conditions de travail, le manque de personnel que l’on entend partout se montre réaliste plus que jamais.
Je vous avoue qu’il y a des journées avec et d’autres sans.
Des journées où j’adore mon métier et d’autres où je réfléchis déjà à ce que je pourrais faire (d’autre) plus tard.
J’ai récemment vécu une semaine très difficile entre les grosses journées, les heures sup (après
12h de boulot, je vous assure que rien qu’une heure supplémentaire vous met dans tous vos états), les médecins toujours aussi exigeants et pas drôles, des patients très demandeur etc … Je suis loin de là à me plaindre de la structure où je travaille car je sais de toute façon que malheureusement c’est comme ça PARTOUT.
J’ai du mal à comprendre comment notre profession peut être si mal écoutée vis à vis de l’Etat.

Malgré tout cela, j’arrive pour le moment à repartir de bon cœur et aller travailler avec plaisir et le sourire. Je prends toujours beaucoup de plaisir à exercer cette profession qui est indispensable pour chacun d’entre nous à un moment de notre vie ne l’oublions pas. Je pense toujours qu’il fait partie d’un des plus beau métier. J’espère juste qu’un jour nous pourront toutes et tous, infirmiers et infirmières être reconnu à notre juste valeur.

J’espère vraiment ne pas vous avoir déçu ou dégoûté du métier car ce n’est pas le but … Je ne voulais pas vous mentir ou vous parler que des meilleurs cotés.  Dans tous les cas, on a besoin de nous et je pense malgré tout que c’est un métier passion, alors si ça vous plait foncez.

Belle soirée ! A très vite pour un prochain post.

You Might Also Like

6 Commentaires

  • Anaïs
    12 mars 2017 at 9:56

    Je suis un tout petit peu plus âgée que toi, j’ai 25 ans et je suis diplômée depuis 2014. J’ai commencé en réanimation et j’ai du changer car toutes ces conditions de travail m’ont beaucoup affaiblie psychologiquement. Je suis actuellement dans un service de chirurgie digestive, mais j’ai l’impression qu’une cassure s’est faite avec mon dernier service , et je me sens totalement perdue depuis quelques semaines. Je me demande si je ne me suis pas trompée de voie …
    Même si le sourire de nos patients n’a pas de prix , les conditions que l’on vit en parallèle sont tellement difficiles qu’il y a de quoi douter au final …
    en tout cas j’ai adoré ton article et je suis entièrement d’accord avec toi
    Ton blog est une jolie découverte ☺️

    • Anaïs
      13 mars 2017 at 5:28

      Bonjour, je comprends … Il faut que tu prennes le temps de reflechir à tout ça et surtout prendre la décision la mieux pour toi !
      Pour ma part, je ne pourrais jamais travailler en service de réanimation, ce n’est pas dutout un service qui m’attire …
      Courage à toi et merci pour ton gentil mot ! 🙂

  • Anaïs
    9 janvier 2017 at 10:17

    Coucou, je suis actuellement en 1ère année ESI et j’aime beaucoup ton blog, surtout tes articles sur le métier.
    J’espère réussir comme toi mes études 🙂
    bisous 🙂

  • Camille
    8 novembre 2016 at 6:37

    Je suis totalement d’accord avec toi. Fraîchement diplômée tout comme toi je vais au travail avec le sourire et heureuse de faire ce métier. Tu décris très bien les difficultés que nous récontrons. Mais on aime malgré tout ce que nous faisons. Bon courage pour la suite bisouuus

  • Laisser un petit mot