MON METIER

F.A.Q infirmière

 

Hello hello !!

Vous êtes nombreuses chaque jour à me poser pleins pleins de questions concernant ma profession et les études. Je vous ai donc proposé sur Instagram de faire une FAQ sur le blog et de me poser toutes vos questions (il y a de ça deja un petit moment).
Cet article sera je le pense mis à jour de temps en temps à chaque fois que de nouvelles questions me seront posées.

Avant toute chose, j’ai déjà fait plusieurs articles sur différents thèmes:

J’ai trié vos nombreuses questions, pour beaucoup il y a déjà les réponses dans les articles précédents. J’ai donc gardé les nouvelles questions et celles qui m’ont interpellé.

Vos questions

  • Regrettes-tu d’avoir fait la formation infirmière ou ton dernier « coup de gueule » n’était que passager?

En effet il y a quelque temps j’ai passé un petit coup de gueule sur nos conditions de travail. J’avoue avoir publié ce post à chaud, après une grosse semaine et une journée de plus de 12h…
Il y a des jours avec et des jours sans, comme dans tout job je pense et ce jour là était vraiment sans.
Quand je passe ce style de journée, je me demande qu’est ce que je pourrai faire comme autre métier … Mon métier revient malgré tout toujours en première position.

  • As-tu mis longtemps à être « autonome » après avoir débuté ?

Je n’ai pas mis beaucoup de temps à être autonome dans mon service étant donné que j’exerce dans le même service que là où j’avais fait mon stage prépro. Ça n’empêche que j’ai quand même mis du temps à réellement prendre confiance en moi et il m’arrive encore régulièrement de demander conseil à mes collègues.

  • Bonjour, est-ce normal selon toi de ne jamais être heureuse en stage tellement je stress et en étant en 3ème année? Est-ce normal de ne pas du tout se sentir capable de gérer un service en 3eme année alors que le diplôme est proche?

Je ne sais pas si c’est « normal » de ne jamais être heureuse en stage. En effet le stress peut avoir beaucoup d’influence sur ton malaise. Peut être n’as-tu pas encore trouvé un service qui te convient ? As-tu confiance en toi ?
Quand on fini la troisième année je ne sais pas si on se sent vraiment réellement prêt à tout gérer. Il faut se dire que de toute manière même après le diplôme on en apprendra, même encore plus. Il faut simplement savoir se faire un minimum confiance, demander conseil quand on ne sait pas trop, réviser nos patho et pharmaco suivant l’endroit où on va travailler.

  • Bonjour je souhaiterai me spécialiser en temps qu’IBODE mais est il possible dans 10 ou 20 ans après avoir été diplômée comme IBODE de faire infirmière libérale? J’ai entendu que si on se spécialisait il n’était plus possible de faire machine arrière, vrai ou faux? Merci! Et bonne journée!

Je ne pense pas que la spécialisation contre indique au libérale ! (A confirmer …)

  • Je suis en école préparatoire au concours et je voudrais savoir pourquoi tu as choisis ce métier contrairement à un autre ? (C’est une question que je redoute le jour de l’oral car je n’arrive pas à mettre encore les justes mots dessus, peut être pourrais-tu m’aider?) merci beaucoup et reste comme tu es.

Pour moi la réponse à cette question est vraiment spécifique à chacun. Pour ma part je ne connait pas réellement ma motivation première à exercer ce métier. Je n’ai personne de ma famille qui pratique ce métier ou qui est dans le médical. Déjà petite j’avais cette attirance pour cette profession, je regardais beaucoup de reportages à la télé la dessus. J’aime beaucoup les soins, le contact avec les gens, la relation si particulière que nous pouvons avoir avec nos patients. La médecine m’intéresse aussi beaucoup, je suis très curieuse et je ne me serait pas vu faire autre chose pour mes études.

  • Comment tu arrives à mettre une barrière entre ta vie privée et ta vie professionnelle ? Parce que ça ne doit pas être facile tous les jours..

J’ai de la chance d’être dans un service où psychologiquement ce n’est pas très dur (nous n’avons pas de personne gravement malade, de décès etc …), par contre la fatigue physique est bien présente. Ça reste selon moi « une bonne fatigue ». Quand je rentre à la maison je suis claquée mais rarement de mauvaise humeur. Je n’ai donc pas trop de problèmes à mettre une barrière entre les deux (mis à part que je me couche quasiment tous les soirs à 21h comme une mamie !).

  • Comment t’organisais tu pour réviser et te prendre du temps pour toi ? 

Pour ma part je révisais et travaillais uniquement la semaine ET régulièrement (je ne sortais donc quasiment pas du tout avec les autres étudiants de l’IFSI). Par contre je ne travaillais aucun week-end pour être libre avec mon chéri, prendre du temps pour moi, ma famille et mes amis (sauf pour les partiels).

  • Coucou!! Pour tes études quel type d’ordinateur as tu pris?

J’avais un PC HP pour la maison, et une tablette HP pour les cours ! (mini ordi).

  • Coucou Anaïs ! Je suis en première année, j’ai effectué mon premier stage déjà et il ne s’est pas très bien passée malheureusement… Ça n’a pas du tout remis mon projet en question mais j’aurais aimé savoir si tu avais déjà eu une mauvaise expérience et comment tu as rebondit ? Car j’ai du coup très peur pour mon prochain stage, de ne pas être à la hauteur des attentes d’un deuxième stage sachant je ne n’ai rien validé pour le moment…

J’ai eu la chance d’être quasiment toujours bien tombée dans les stages. Il ne faut surtout pas te décourager. Pour les prochains stages essai de bien réviser tes cours pour déjà être au top sur tes patho et pharmaco, ça aide énormément à avoir confiance en soi ! (rien que quand l’infirmière te questionnera, tu seras bien répondre). De plus soit curieuse en stage et impliquée. Si avec tout ça, ça se passe toujours mal, n’hésite pas à en parler à ta référente de l’IFSI.

  • Qu’elles sont tes motivations principales pour soigner des gens ? 

En voilà une question bien difficile ! Je n’ai jamais vraiment eu besoin de me motiver ou de réfléchir pour soigner quelqu’un. Pour moi ça va de soi et c’est presque inné je dirais …
Mon principal objectif est de soigner dignement un patient, de lui apporter la meilleure prise en charge et considérer chaque patient comme une personne à part entière. Mais aussi,leur apporter un bien être malgré la maladie et faire en sorte qu’ils se sentent bien, en confiance.
Ma citation préférée pour notre métier est de Louis pasteur : « Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours ». Je trouve qu’elle représente tellement bien notre métier … Bref je m’égare !

  • Quel est ton service préféré ? 

Je ne pense pas avoir de service « préféré » ceci dit je connais les services que je n’aime pas : réanimation, soins intensifs/ continus et peut être urgence aussi (mais je n’y suis jamais passé).

  • Sais tu s’il y a beaucoup d’offres d’emploi sur Toulouse ?

Malheureusement, comme dans beaucoup de ville, c’est beaucoup bouché. Il y a pas mal de CDD (je sais que l’intérim marche assez bien) mais c’est compliqué d’avoir un CDI.

Je pense vous faire un article sur le service « ambulatoire » celui où je travaille (en ce moment) très prochainement (si ça vous intéresse bien évidemment !). N’hésitez pas à me dire en commentaire si d’autres articles vous plairaient autour du métier.

A très vite pour un prochain post !

You Might Also Like

8 Commentaires

  • Reply
    Sophie's Way
    29 mars 2017 at 9:27

    J’avais lu ton article dès sa sortie, mais je prends le temps de te laisser un message que maintenant !
    J’ai énormément de respect pour tout le corps médical, et en particulier aux infirmiers et infirmières qui m’ont accompagné dans de nombreux moments de ma vie.
    Je sais qu’on ne vous remercie pas assez, parce que pour nous les « malades » c’est « normal » qu’on s’occupe de nous, c’est pourquoi je laisse toujours un mot aux infirmières lorsque je suis hospitalisée !
    Merci pour tout le travail que vous abattez par jour, pour la fatigue accumulée pour que la notre disparaisse !
    Juste : MERCI ♡

    • Reply
      Anaïs
      30 avril 2017 at 1:07

      Merci pour ton adorable message, il me touche énormement.
      Pleins de bisous

  • Reply
    Marie
    28 mars 2017 at 1:43

    Coucou 🙂

    Je suis en dernière année d’étude de Marketing en Belgique, absolument pas le meme domaine que toi mais tes articles sont tellement inspirants que j’hésite presque à me réorienter 😀

    En tout cas j’adore lire ton blog et te suivre sur snapchat 😀
    Pleins de bisous 🙂

    • Reply
      Anaïs
      29 mars 2017 at 10:20

      Hello !!
      Merci pour ton adorable commentaire 🙂
      Meme si je parle de mon metier avec passion, je pense que tu gagnera mieux ta vie et que tu auras des meilleurs condition dans ta voie 😉

      Pleins de bisous !!

  • Reply
    Lili
    27 mars 2017 at 8:28

    Cc
    Je suis une future esi pour septembre ^^ je t’avais déjà laissé un commentaire sur un autre article.
    Merci pour celui – ci 😀
    Une petite question:
    En première année tu dis qu’il y a bcp de pression et bcp d’informations à assimiler, est ce que tu as réussie tout de même à travailler seulement la semaine et garder tes week end pour tes proches? Ou alors tu devais travailler le week end aussi? Combien d’heures par soir à peu près et avec quelle organisation stp? Fiches, relecture…? Mon fils aura 3 ans à la rentrée et je veux savoir à quoi m’attendre et comment je pourrais m’organiser pour garder du temps avec lui et mon mari.
    Merci d’avance pour ta réponse et bonne continuation 😉

    • Reply
      Anaïs
      29 mars 2017 at 10:29

      Hello !

      En fait je dis ça parce que pour moi c’était la découverte et parce que je trouve que les prof nous avaient mis d’amblé une certaine pression (qui n’avait pas lieu d’être d’ailleurs !).
      J’avais le même rythme en première année. J’essayais de travailler environ 2h par soir (suivant la charge qu’on nous avait donné bien sur).
      J’essayais de synthétiser les power point qu’on avait eu en cours et surtout bien réviser les TD.
      Il y avait beaucoup de maman dans la promo et je ne vais pas te mentir je sais que ça a été dur pour beaucoup d’entre elle .. notamment pour le couple. Essai de garder des moments privilégié avec ton mari au maximum (pour ton enfant ne t’inquiète pas tu arrivera toujours à trouver du temps pour lui)!
      Je sais que certaine maman travaillait une fois que leur enfant étaient couché et pas trop les week end non plus. Après je suis sur que tu arrivera à trouver ton rythme !
      Pleins de bisous et bon courage pour la suite(tu me raconteras !)

      • Reply
        Lili
        29 mars 2017 at 1:37

        Super, merci beaucoup pour ta réponse 😀. J’adore lire les articles que tu fais 😉 continue c’est super.
        Promis je te dirai quand je serai dans le vif du sujet 😅
        Encore merci et plein de bisous à toi aussi

        • Reply
          Anaïs
          29 mars 2017 at 4:02

          Merci beaucoup !! 🙂
          Belle journée

    Laisser un petit mot