HUMEUR MOMENT DE VIE MON METIER

Paris six mois plus tard, mood du moment et nouveau job.

Hello tout le monde,

Un moment que je n’avais pas écrit par ici. Comme vous le savez c’est ici que je préfère venir pour vous raconter les moments de ma vie, les changements, mon humeur etc …

Un peu plus de six mois que j’ai rejoint la capitale et alors, « comment ça se passe à Paris ? »
Pour être honnête avec vous je ne pensais pas m’acclimater à la vie parisienne aussi facilement. Il m’aura fallu 3 bons mois pour vraiment m’y sentir bien. Alors certes, Toulouse me manque, mais finalement pas tellement la ville en soit, surtout les personnes qui y sont ma famille et mes amis.

Je crois qu’après 25 ans là-bas en prenant du recul j’avais vraiment fait le tour et je suis maintenant très heureuse d’être à Paris, il y a TELLEMENT de choses à faire. Paris est une ville magnifique, on a absolument TOUT sur place (on ne va pas se mentir, pour le shopping c’est royal). Alors tout n’est pas parfait, les transports m’agacent toujours autant (mais j’ai la chance de pouvoir aller au boulot à pied, je les évite donc au maximum). Le petit hic aussi est la luminosité (l’impression d’être toujours dans l’ombre, il faut vraiment lever les yeux pour voir le ciel entre deux hauts immeubles), les week-ends à la montagne ou à l’océan me manquent aussi terriblement mais à part ça, franchement tout va bien.

Je pense que le fait d’habiter dans le centre de Paris est aussi propice à ce « bien- être », je ne me serais pas vu habiter en banlieue (ou alors banlieue très proche…), je ne suis pas isolée, nous avons tous les magasins à coté et Paris centre est cool à vivre.
Tout ça ne veut pas dire que je ne retournerai pas dans le sud bien évidemment, mais je trouve que Paris pour quelques années c’est vraiment sympa !

Mood du moment ? Why ?

Comme je vous l’avais dit il y peu de temps, j’ai pris pas mal de distance (avec instagram). Je publie quand j’en ai envie sans me prendre la tête, mes collabs sont plus ciblées et me correspondent vraiment, après tout ce n’est pas mon job, il faut pour moi que ça reste un plaisir sans pression.
Je trouve qu’instagram a pris une tournure un peu bizarre ces derniers temps (en fait ça fait même déjà un moment). J’ai pas mal était déçue du comportement de certaines nanas qui se prennent clairement pour des STAR. Instagram a perdu sa simplicité chez pas mal de filles (j’ai d’ailleurs fait un gros tri dans mes abonnements). Certains GROS influenceurs nous prennent vraiment pour des débiles concernant leur collab, publications ou encore leur marque. Bref c’est mon avis et j’avais envie de vous en parler.

Pour tout de même rester sur une note positive, à côté de ça, il y a tout de même des personnes formidables. J’en ai d’ailleurs rencontré certaines à des événements que je suis depuis des années (ou pas) et qui sont juste adorables !

Et vous, vous en êtes ou avec instagram ?

« Et le boulot ALOOOOOOORS, raconte nous, on veut savoir !!! »  « Tu as l’air tellement épanouis »

(cette phrase que j’ai reçue tellement de fois … et vous avez raison ! :D)

Je crois que c’est LE sujet qui vous intéresse le plus ces derniers temps. Depuis mon arrivée sur Paris j’ai changé 3 fois de boulot. Une semaine en SSIAD, 3 mois en laboratoire et depuis janvier … je travaille en tant qu’IST (infirmière santé travail) !!
Grande surprise pour certaine et d’autres pas dutout, je crois que vous m’avez vu bosser vraiment partout ahah mais peu ont pensées à la médecine du travail et pourtant …
Depuis mon arrivée sur Paris, je me suis promise de ne pas remettre les pieds en milieu hospitalier, les conditions sont tellement déplorables, le manque de considération, de reconnaissance etc … ce n’était plus fait pour moi et j’avais comme projet d’intégrer la médecine du travail.
Un projet qui me tenait vraiment à cœur, mais finalement pas tellement simple à réaliser. J’ai postulé à pas mal d’endroits et eu beaucoup de réponses négatives. Les profils recherchés sont ceux qui ont déjà une expérience en santé au travail ou ceux qui ont le DU autant vous dire que c’était fichu pour moi. Cependant vous me connaissez, je ne suis pas dutout du style à lâcher l’affaire, alors j’ai continué à postuler et ça a fini par porter ses fruits ! (comme quoi il ne faut jamais lâcher J).
Je souhaite garder pour moi l’endroit où je bosse, la seule chose que je peux vous dire c’est que je bosse dans une entreprise ou nous recevons les salariés, je vois donc toute sorte de statut, de métier et d’entreprise. Alors oui j’ai dit au revoir aux soins mais finalement ce n’est pas tellement ce que je recherchais le plus dans ma vie professionnelle, l’aspect social me manquait vraiment. Je peux enfin passer du temps avec les personnes, les écouter, les conseiller et prendre soin d’eux d’une autre manière.
Pour ceux qui ne connaissent pas tellement le métier, les IST ont de nombreuses missions :

  • Réaliser les visites d’information et de prévention, ainsi que leurs renouvellements dans le cadre du suivi individuel de l’état de santé des salariés ainsi que les visites intermédiaires (dans le cadre du suivi individuel renforcé) ;
  • Participer aux actions en milieu de travail, notamment aux actions de prévention et d’éducation à la santé au travail en sensibilisant et en informant les salariés en matière de santé et sécurité au travail.
  • Participer à des actions d’information collectives conçues en collaboration avec le médecin du travail et validées par lui.
  • Réaliser des fiches d’entreprises et des études de poste.
  • Participer aux actions visant le maintien et l’insertion ou la réinsertion des salariés au poste de travail et dans l’emploi.

(VOILA EN GROOOOS !!!)

Bref, tout ça pour vous dire que je suis  réellement heureuse dans mon travail. J’ai d’excellentes conditions, un boulot très enrichissant, pleins de choses à apprendre et à découvrir et en plus de ça, une équipe adorable !

(Je voulais par contre souligner que la médecine du travail n’est pas une solution à tout, pour l’intégrer il faut vraiment que les missions vous plaisent sinon vous ne resterez pas longtemps, c’est presque un autre boulot et cela nécessite aussi de passer une formation supplémentaire type DU dans la première année où vous intégrez la médecine du travail)

Voili voilou,

Je pense avoir fait le tour de tout concernant ma situation actuelle. Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser en commentaire.

Bisette,

Anaïs

 

You Might Also Like

6 Commentaires

  • Reply
    Carrots&chill
    24 février 2019 at 8:02

    Salut Anaïs,

    J’aime beaucoup ton article 🙂 Je te souhaite en tout cas tout le meilleur avec ton nouveau boulot 🙂 En tant qu’étudiante j’avais fait des jobs administratifs à la médecine du travail et c’était giga intéressant.

    Par rapport à Instagram, moi personnellement c’est tout nouveau (cela fait à peine un mois) mais j’imagine très bien les dynamiques que tu décris 🙂 Ce n’est pas très compliqué d’imaginer que certaines personnes vont se comporter ainsi. Je pense qu’il est important de ne pas perdre de vue l’essentiel: c’est un réseau social mais pas la vraie vie (aussi positif peut-il être et permettre des belles surprises).

    Je pense sincèrement que ton approche est la plus saine 🙂

    Je te souhaite de passer une excellente journée.

    Céline (carrots&chill)

    • Reply
      Anaïs
      1 mars 2019 at 9:05

      Merci pour ton adorable message Celine ! 🙂

  • Reply
    Elodie
    23 février 2019 at 9:59

    Coucou Anaïs, je suis ravie pour toi que tu t’épanouisses en santé au travail. Je travaille moi aussi en interentreprise sur Paris depuis le mois de septembre.
    Je voulais te demander combien vois tu de salariés par vacation et combien de vacations as tu par semaine ?
    Je trouve que parfois c’est quand même un peu « à la chaîne ». Ton entreprise te payes une formation du coup ?
    Bonne journée

    • Reply
      Anaïs
      1 mars 2019 at 9:09

      Hello Elodie !! 🙂
      Comme je suis encore en formation je n’en voit que 6 pour le moment et après j’en verrais 8 par VAC (et 6 VAC/ semaine).
      Et oui pour la formation !

      A tres bientôt 🙂

  • Reply
    Marjorie
    23 février 2019 at 9:28

    Coucou Anaïs !! Comme d’habitude c’est un plaisir de te lire.
    Je compte également quitter le milieu hospitalier, je suis à bout et à la limite de complètement craquer. J’ai également pensé à IST. Je voulais savoir si ce n’était pas trop difficile au début en ayant aucune formation sur le milieu ? As tu été guidée, accompagnée sur tes missions ?
    Merci de nous partager ton vécu, des bisous ! 😘

    • Reply
      Anaïs
      1 mars 2019 at 9:11

      Hello Marjorie,

      Alors moi j’ai été très bien accompagné par ma boite et par mes collègues !:)
      Evidemment il me tarde la formation pour avoir toutes les connaissances requises. Mais sinon ca va quand même, des que j’ai un doute mes collègues sont très disponibles pour moi 🙂

      A très bientôt
      Anaïs

    Laisser un petit mot